Candidats travailleurs handicapés : mieux vous comprendre pour mieux vous recruter

Candidats travailleurs handicapés : mieux vous comprendre pour mieux vous recruter

21 avril 2017, Tags : Recrutement

Pour mieux comprendre les candidats en situation de handicap et leurs attentes professionnelles, les équipes Recrutement et Mission Handicap du Groupe Ortec ont participé au dernier rendez-vous du Cercle des Référents Handicap PACA et Corse. Organisé le 16 mars 2017 par l’AGEFIPH sur le thème « Recrutement et Sourcing », l’événement a réuni 45 référents handicap de 35 grandes entreprises de la région. Décryptage de la génération Z, émergence des formations collaboratives Entreprise-École et présentations des avancées en neurosciences – au travers de conférences, tables rondes et ateliers aux thématiques complémentaires, la journée a permis de mieux appréhender les profils comme les souhaits professionnels des Candidats TH et de réfléchir à des axes permettant d’aligner les besoins des recruteurs avec ceux des candidats.

Demandeurs d’emploi TH et recruteurs en PACA à la loupe

Le saviez-vous ? 8,3 % des demandeurs d’emploi en région PACA sont déclarés Travailleurs Handicapés. C’est un vivier important de compétences. Pourtant les entreprises dans la région restent encore réfractaires à leur recrutement. Leurs principaux freins sont le faible niveau de formation, l’âge élevé et la longue période d’inactivité des candidats. La cible TH est, en outre, difficile à sourcer. Parce que les candidats en situation de handicap privilégient souvent leur autonomie dans la recherche d’emploi, en renonçant à l’accompagnement proposé par des structures spécialisées, telles que Cap Emploi, qui permettraient de rendre leur profil plus visible et rentrer plus facilement en contact avec des Employeurs potentiels. Concernant les plus jeunes demandeurs d’emploi, les freins sont tout autres. La génération Z (personnes nées après 1995) est davantage intéressée par l’entrepreneuriat et l’aspect « création » – pas facile de se projeter dans une carrière alors que les annonces (un peu trop classiques) et les promesses des recruteurs, ne sont souvent pas en phase avec ses ambitions.

Aligner les attentes et besoins des recruteurs et candidats

C’est en faisant cet état des lieux, que l’AGEFIPH, a ouvert la dernière réunion du Cercle des Référents Handicap PACA et Corse. Organisée le 16 mars 2017, la journée a réuni 35 grandes entreprises de la région qui s’inscrivent dans une démarche active de handi-engagement. Au travers d’interventions de spécialistes et d’ateliers de travail, les 45 référents handicap ont échangé bonnes pratiques et réflexions pour voir comment ils peuvent mieux comprendre les profils et aspirations des candidats en situation de handicap, mieux les recruter et leur proposer des postes en phase avec leurs besoins et talents.

L’esprit d’entreprendre ou comment séduire les candidats TH d’aujourd’hui ?

Les référents handicap ont aussitôt été mis à l’épreuve. En petits groupes de travail, ils ont été invités à rédiger une annonce d’emploi qui sortirait des sentiers battus. Pour présenter leur entreprise sous un autre angle, en mettant en avant ses valeurs et en la rendant plus attractive. Et surtout, en permettant aux candidats en situation de handicap, d’y retrouver la dimension créative ou encore la possibilité d’entreprendre qu’ils mettent en haut de leurs critères dans la recherche du poste de leur rêve.

Formations collaboratives – quand les entreprises misent sur les candidats TH

Pour renforcer l’employabilité des personnes en situation de handicap, rien de tel que leur permettre de développer leurs compétences. À l’occasion de la journée de rencontre du CRH, l’AGEFIPH a présenté aux référents handicap réunis, le projet HUGo. Initiée par un collectif d’une quinzaine d’entreprises de la région PACA et l’école Polytech Marseille, Handi U Go ! est une formation aux métiers de l’informatique destinée aux personnes en situation de handicap. Accessible aux Bac +4, la formation de 2 ans, permet de délivrer le titre d’ingénieur diplômé informatique, reconnu par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) pour les étudiants en contrat de professionnalisation. La première promo regagne les bancs de l’école en septembre 2017. Nous espérons que cette initiative en appellera d’autres.

À chaque profil son talent ou le regard des neurosciences sur les candidats TH

Pour apporter un autre éclairage sur les candidats en situation de handicap, l’AGEFIPH a invité un spécialiste en neurosciences. Son intervention a permis d’expliquer comment notre cerveau est construit et comment il fonctionne. Les trois cerveaux que nous possédons : reptilien, limbique et néocortex communiquent entre eux, mais agissent comme des organes séparés avec des fonctions distinctes. Certaines de ces zones peuvent être davantage développées chez une personne en situation de handicap, en lui conférant des aptitudes qu’elle pourra renforcer plus facilement que d’autres. Du coup, si un recruteur sait être attentif aux facilités d’un candidat en situation de handicap, il pourra non seulement comprendre quel type de fonction sera la plus adéquate pour lui, mais aussi lui donner la possibilité de s’épanouir pleinement dans un poste qui lui permettra de déployer son talent naturel.
La journée a suscité l’enthousiasme des participants. Les différents éclairages, chiffres, études et initiatives présentés ainsi que les échanges, ont permis de souligner l’importance de la compréhension. La compréhension de la différence cognitive d’un collaborateur TH, mais aussi la différence de ses aspirations et besoins professionnels. Une belle rencontre qui a permis de faire encore un pas de plus vers la tolérance, l’acceptation, et des solutions concrètes pour intégrer toujours mieux et toujours plus des personnes en situation de handicap dans le monde du travail.